Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

ASSOCIATION NATIONALE

DES CHEMINOTS                       

BIENVENUE sur le Site TOULOUSAIN de l 'A.N .C.A.C

ANCIENS COMBATTANTS

Résistants, Prisonniers et Victimes de Guerre

Section de TOULOUSE

23 bis rue Pierre Sémard

31140 SAINT ALBAN

-          ADHERER a L’A.N.C.A.C - CONTACTS - ESPACE PRESSE-                                                                     ACTUALITES

                                          HISTORIQUE DE L ‘A.N.C.A.C

D

 

C

 

, l’ A.N.C.A.C se fixa deux objectifs indissociables :

-

Défendre sans compromission les intérêts matériels des cheminots Anciens Combattants et notamment

obtenir les bénéfices des dispositions de la loi de 1924 .

-

Associer à l’hommage aux Morts la mise en garde des vivants sur tous les problèmes de la Paix, des

libertés et de la Démocratie.

Les rangs se renforçant le premier Congrès National put se tenir à Paris le 20 octobre 1935. Le 27 octobre 1935 l’Association fut déclarée à la Préfecture du département de la Seine sous l'égide de la loi du

 1

er juillet 1901, déclaration n° 79.501 1584, publiée au journal officiel du 11 décembre 1935 page n°13 040

 

Consciente que seule l’action unie était susceptible de faire aboutir les revendications, sauvegarder les libertés républicaines et la paix, elle fut avant la Seconde Guerre mondiale à l'origine d'accords communs
 en faveur des droits.

En 1934, face au complot qui visait à instaurer un régime fasciste dans notre pays, elle participa de toutes ses forces au vaste mouvement populaire qui permit la riposte victorieuse .

 

Elle sut mener une activité patriotique clairvoyante et dénoncer les funestes accords de Munich, qui conduirent notre pays à la défaite et à l'invasion .

 

C’est la raison pour laquelle en

1940 l’A.N.C.A.C. fut dissoute, son siège pillé, ses biens dispersés, ses militants poursuivis, traqués et emprisonnés

.

Dès le début de l’occupation tous ceux qui purent échapper aux efforts conjugués des services spéciaux des polices françaises et allemandes se dressèrent contre les envahisseurs hithériens et leur complices

 les traites de Vichy.

Ainsi, nombre de militants, adhérents prirent place résolument dans les combats de la Résistance pour la libération de la Patrie.

Nombre d’entre eux tombèrent en héros, les armes à la main, fusillés, massacrés, déportés dans les camps de la mort ou de travail forcé.

Dès la libération, l’ A.N.C.A.C., avec ses rescapés sortirent de l’illégalité respectée par tous. Elle fut reconstituée en novembre 1944.

Les plaies pansées et le pays en voie de restauration, elle prit l’initiative de faire déposer par son président d’honneur Marc Dupuy et de ses Collégues parlementaires un projet de loi en faveur de l'attribution des

 bonifications de campagnes aux cheminots anciens combattants.

C’est en 1964, grâce à l’action unie, bien qu’avec des conditions de restriction, qu’aujourd’hui encore nous combattons les cheminots purent enfin bénéficier des campagnes simple et double.

 

Après ce succès, l’ A.N.C.A.C. poursuivit ses efforts en vue de l’unification du mouvement cheminots combattants. C’est ainsi que le 18 septembre 1971 une nouvelle étape fut franchie,le comité de liaison

céda la place à la Confédération Nationale des Associations de Cheminots Anciens Combattants,

 Résistants, Déportés, Prisonniers et Victimes de Guerre (C.N.A.C.A.C).

S

 

S

 

L

 

Dès le début de la guerre d’Algérie en 1954

 

E

 

n outre, l’ A.N.C.A.C. fut un membre du collectif des cinquante trois organisations nationales françaises qui luttèrent pour la paix et l’indépendance des peuples d'Indochine ainsi que du comité national pour la

 recherche et le châtiment des criminels de guerre.

, l’ A.N.C.A.C. fut au premier rang de ceux qui ne négligèrent aucune démarche, aucune action pour que la négociation soit substituée à l'affrontement, la justice à la

 discrimination, le droit à la force.

a constitution de son UNION DES RESISTANTS en avril 1967, lui a permis d’adhérer à la Fédération Internationale des Résistants (F.I.R.).ur le plan international, elle est membre de la Fédération Mondiale des Anciens Combattants (F.M.A.C.) par l’intermédiaire de l’ U.F.A.C.ur le plan national, l’ A.N.C.A.C. est membre de l’Union Française des Associations de Combattants (U.F.A.C.) où actuellement un de ses représentants est élu au bureau National .

 Elle délègue dans chacune des commissions nationales de l’U.F.A.C un représentant : Défense des

Droits, Affaires Internationales, Action Sociale, Mémoire et Civisme, Affaires Intérieures, Communication.

’est pourquoi le dimanche 24 novembre 1931, 45 cheminots membres de l’ A.R.A.C et avec l’accord de

celle-ci, se réunirent dans un cinéma de l’avenue de SAINT-OUEN à PARIS pour créer une Association

démocratique, indépendante ouverte à toutes les catégories de cheminots anciens combattants et victimes

de guerre.

Dès sa fondation

Aujourd’hui, l’A.N.C.A.C., fidèle aux valeurs et aux idéaux de ses fondateurs continue son action en faveur de la reconnaissance du droit à Réparation pour les Cheminots Anciens Combattants

  à la défense des libertés et de la Paix,et au devoir de Mémoire .

 

1

ans les années 1919-1920, au sortir de la Première Guerre, des groupements de cheminots

anciens combattants furent constitués sur la base des réseaux ferroviaires existant à l’époque. Ces

associations existantes ne donnaient pas suffisamment de neutralité et d’indépendance à l’égard des

Pouvoirs Publics et surtout des directions rétrogrades des Réseaux ,servant trop souvent de moyen de

lutte contre les syndicats, ne défendant que mollement les droits des cheminots A.C .A tel point que ces

derniers ne furent pas compris parmi les bénéficiaires de la loi de 1924 attribuant les bonifications de

campagne double et simple.

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Le blog de André Lières
  • : la recherche d'équité. la défense des droits de tous les Anciens Combattants. Le devoir de mémoire auprés des jeunes générations
  • Contact

Recherche

Liens